• SOCIAL GOOD FOOD

    FOOD DE RUE

  • Social good food...

    Il y a la bonne cuisine, c'est certain.

    Mais la parité et l’égalité des chances sont aussi les crédos de Food2rue
     

    Tu vuo fa l'americano?

    Parce qu'aujourd'hui on dit partout la "street food" et pas encore la "cuisine de rue". Parce que notre projet est aussi inspiré d'une initiative qui marche à San francisco. Parce que notre cuisine veut faire du bien au corps, à l'esprit et au quotidien. Parce que même avec un grand coeur, on préfère les "gangsters" aux "bandits".

    Alors, non, nous ne jouons pas les américains!

    Vous serez simplement d'accord avec nous pour dire que, définitivement, "bonne nourriture sociale", ça ne sonne pas vraiment dans la langue de Molière. :))

    Le pourquoi...

    Chez Food2rue, nous sommes tous convaincus que chacun a le droit de trouver sa place dans notre société et contribuer à son développement, quelque soit ses origines ou son histoire.

     

    Le progrès de notre société passe par notre mobilisation pour l’égalité des chances, l'égalité femmes/hommes, le rétablissement d'une juste proportion dans les efforts à consentir en faveur des publics les plus fragilisés.

     

    L’alimentation est une des principales clés pour s’ouvrir au monde, à l’autre et à la différence.

     

    Food2rue a ainsi pour objectifs de promouvoir le droit à l'initiative économique des publics en situation d’exclusion, et de développer des modèles contemporains d'alimentation qui soient accessibles et durables.

    Et si l’économique se doit d'être efficace, il peut également se mettre au service de l'intérêt général. Nous visons ainsi la maximisation du bénéfice social et non la maximisation du profit.

     

    En orientant plus particulièrement notre action en direction des femmes en situation d'exclusion, Food2rue oeuvre à créer des passerelles entre le « tout économique » et le «tout social» afin de leur permettre de construire un véritable projet de changement de vie, adapté à leurs capacités, à leur rythme.

    ...du comment

    Pour y parvenir, nous nous appuyons sur une des activités humaines les plus essentielles et fédératrices: la cuisine, mais dans la rue!

     

    Food2Rue a ainsi pour missions d’accompagner des femmes éloignées de l’emploi vers les métiers de la restauration commerciale et l’entrepreneuriat. Notre objectif est de créer en France la première franchise solidaire dans le domaine de la cuisine de rue.

    Et pour l'atteindre, nous travaillons aujourd’hui à la mise en oeuvre d’un modèle économique qui articule insertion par l’activité économique et une coopérative d’activité.

     

    Bâtie sur un modèle coopératif, Food2rue insère grâce aux leviers d’une activité professionnelle et d’une organisation collaborative de l’accompagnement.
     

     

  • Les chiffres

    Quand derrière un chiffre les zéros s'accumulent comme ça, il faut un plan sérieux.

    4,7Millions

    Nombre de femmes en situation d'exclusion, en France

    € 88Milliards

    Chiffre d'affaire de la restauration en 2015

    25%

    des femmes qui vivent dans les quartiers prioritaires sont en situation de pauvreté

    10Milliards

    Nombre de repas pris chaque année hors domicile

    20%

    des femmes des quartiers prioritaires sont issues de l'immigration

    9 sur 10

    Foyers monoparentaux avec une femme comme cheffe de famille, dans les quartiers prioritaires

    50%

    des femmes vivant dans les quartiers prioritaires sont sur le marché du travail

    60.000

    emplois non pourvus dans la restauration chaque année

    94%

    des consommateurs sont prêts à consommer un repas vendu et préparé par une cuisine mobile

  • Le plan

    Le meilleur est le plus simple. Le notre est en 2 temps et 3 mouvements.

    L'incubateur culinaire d'insertion

    Le WOK. Son nom de baptême évoque sa fonction.

    Ce chantier d'insertion est le socle des activités de l’association. Concept mixant les genres et les gens, il a pour mission d’entourer et d’accompagner les femmes qui entrent dans un parcours d’insertion sociale et professionnelle.

    Sa vocation:

    - renforcer leur employabilité dans les métiers de la restauration (accompagnement vers l’emploi salarié en entreprise),
    - aider les porteuses de projet à concevoir et à lancer leur propre activité de cuisine de rue

    La coopérative d'activité

    Construire ensemble la réussite de chacune

    La future coopérative de Food2rue sera bâtie autour d’un modèle spécifique permettant aux jeunes cheffes d’entreprise de démarrer leur activité en bénéficiant du statut de « salariée-entrepreneure » pendant une période maximale de 3 ans.
    Le principe consistera en la mutualisation des tâches qui ne sont pas dans leur coeur de métier.

    En les associant systématiquement aux décisions liées à leur activité propre, elles apprendront ainsi de façon sécurisée leur métier de cheffe d’entreprise. Elles contribueront par leur travail à la vie ainsi qu’au développement de la coopérative.
    A l’issue de cette période, elle pourront choisir de devenir entrepreneure associée de la coopérative ou devenir indépendante et quitter la coopérative.

     

    La franchise solidaire

    Conserver un lien fort et élargir le cercle

    Quitter la coopérative d’activité et d’emploi au terme des 3 ans est une des dispositions inscrites dans les statuts de ce type de société.
    L’option de la franchise solidaire offrira donc à la sortie le choix entre le statut de gérante indépendante ou de salariée de sa propre entreprise.
    Plus de prise de parts obligatoires au capital de la coopérative, que ce soit en qualité de salariée ou d’associée.
    Il permettra tout de même de conserver un lien fort avec l’entité qui a soutenu le développement et l’assise des activités de cuisine de rue, tout en offrant une plus grande indépendance dans la conduite de son entreprise.

    La franchise permettra également à des entreprises initialement en dehors du dispositif et partageant nos valeurs de rejoindre la corporation des cuisines de rue afin de bénéficier du savoir-faire et du faire-savoir que tous ensemble nous aurons développés grâce à la coopération.

    La franchise solidaire de Food2rue participe ainsi à la promotion et au développement de la cuisine de rue comme un modèle d’alimentation accessible, durable et de qualité.

     

  • Le triporteur

    "Pour réussir le hold-up sur la cuisine de rue, il nous faut un véhicule qui se faufile partout en ville, qui sache se faire tout petit en trimballant du lourd"

    - Le chauffeur -

    Un concept de distribution léger et écologique

    Véritable vitrine commerciale, l’unité de vente mobile est à la fois un outil professionnel et un enjeu de visibilité pour l’activité.

    Il doit être à même d’impacter le moins possible son environnement, répondant ainsi aux préoccupations de développement durable. Léger et compact, il peut se poser partout tant à l'exterieur qu'à l'intérieur!

     

    Chez Food2rue, nous sommes convaincus que ce type d’équipement représente la prochaine étape de l’évolution de la cuisine de rue dans le paysage urbain.
    En effet, en matière d’évolution dans notre environnement, les food truck atteignent vite leurs limites : emprise au sol importante, impact visuel, nécessité d’être raccordé à un réseau électrique, motorisation diesel. Autant de freins à leur expansion et au développement même de la street food.

    Un outil de travail accessible financièrement

    Cet outil répond aux préoccupations spécifiques de coûts d’investissement et de fonctionnement pour les futures entrepreneures. D’un coût 5 à 10 fois inférieur à celui d’un camion aménagé, le triporteur à assistance électrique nous est apparu comme la réponse la plus pertinente.

    En tant qu’outil de travail rapporté à notre objectif, il est essentiel que le coût d’investissement soit le plus faible possible pour une fonctionnalité maximale : capacités de déplacement, d’emport et de production.
    Son coût raisonnable le rend éligible aux financements solidaires. Sa facilité de conception et d’entretien permettront un amortissement rapide à celles qui souhaiteront acquérir leur outil de travail afin de prendre leur envol.

  • La fine équipe

    Pas de rigolos dans la bande. Que des pros qui savent rire d'eux-même...

    Gauthier

    Dit "Le cerveau"

    Agé de 45 ans, Gauthier HAUCHART est titulaire d’un Master 2 en développement local et économie solidaire. Durant les 5 dernières années, il a conduit le développement des activités d’insertion par l’activité économique du réseau national des épiceries solidaires, dont il est co-fondateur en 2000.
    Il a ainsi conçu et développé divers chantiers d’insertion dans le domaine de la valorisation de fruits et légumes invendus sur les marchés de gros, la logistique de distribution, la fabrication agroalimentaire et le maraîchage. Professionnel de l’emploi, il dispose également d’une solide expérience de 15 ans en qualité de conseiller, spécialisé dans la relation et la création d’entreprise à l’ANPE (Pôle Emploi). Il a longtemps travaillé avec les professionnels du commerce et de la restauration. Il est l’initiateur de l’association Food de rue.

    Agathe

    Dite "La boss"

    Agée de 33 ans, Agathe COUSIN est diplômée en sciences politiques et relations internationales. Elle travaille comme chargée de mission communication et partenariats pour l’association France Médiation, tête de réseau de la médiation sociale en France.
    Elle a auparavant oeuvré comme responsable des partenariats et de la communication au sein d'une des principales têtes de réseau de l'aide alimentaire en France. Elle est également chargée d'enseignement à Sciences Po Paris, sur le thème de la pauvreté dans les grandes villes. Elle est co-fondatrice de l'association.

    Sylvain

    Dit "Le chef"

    Agé de 47 ans, Sylvain BOURLET est professionnel de la restauration depuis plus de 30 ans. Chef d’entreprise, restaurateur et chef cuisinier, son parcours est riche de maisons prestigieuses : Loiseau, Jung, Thuriès, Maximin...

    Disciple d’Escoffier, imaginatif et passionné, il s’est fixé pour objectif personnel la transmission de sa passion. Il est notre référent « métier ».

    Vincent

    Dit "Le banquier"

    Agé de 45 ans, Vincent BOLLIER est contrôleur de gestion à RTE, le réseau de transport de l’électricité en France. Il s’est investi comme parrain au sein de la fondation d’entreprise RTE en faveur de projets solidaires en zone rurale. Il est co-fondateur de l'association.

    Peut-être toi?

    Encadrant(e) technique

    Cuisinière ou cuisinier de talent, vous encadrez l'apprentissage et la production en cuisine. Vous transmettez le métier et l'envie. Passion, patience et persévérance sont quelques unes de vos qualités

    Ou toi?

    Accompagnateur(trice)

    socio-professionnel

    Vous accompagnez les cuisinières pour que leur quotidien ne soit plus celui d'avant. Santé, ressources, logement, formation, emploi ou vie sociale...Vous êtes leur coach sur le ring de la vie.

    Toi aussi!

    Bénévole

    Vous mettez vos talents au service de notre communauté.

    Chef, cheffe

    bricoleur, bricoleuse

    web designer, graphiste

    comptable, juriste,

    acteur ou actrice célèbre,

    hommes ou femmes d'influence, rejoignez-nous!

    Et Elles!

    Nos cuisinières de talent

    Elles sont orientées par le Pôle Emploi ou des travailleurs sociaux. Elles savent cuisiner et elles en ont envie!

  • LA PLANQUE

    Retrouvez-nous sur le site des Grands Voisins, dans l'ancien hôpital.

  • En être

    Ne résistez pas à votre envie d'en croquer!

    VOUS + LA BANDE = ORGANISATION DE BIENFAITEURS

  • Le bon réseau, le bon tuyau

    Histoire de toujours avoir une info de première main

    06.63.38.05.01